FSALE

   CHRONIQUES LEGIONNAIRES

   (Lues dans la Presse de Bel Abbés)

Le 1er Etranger au Maroc dans la guerre du Rif (1925/1926)

La conquête du Maroc va nécessiter à plusieurs reprises l’engagement des Unités du 1er Etranger dans la lutte contre ABDELKRIM. Pour mémoire, ce chef arabe avait réussi à fédérer de nombreuses tribus pour lutter contre l’Espagne et la France, et à constituer une véritable armée.

Le paroxysme de ces interventions est atteint en 1925/1926, lors de la guerre, dite du Rif. Près de 2000 légionnaires seront engagées dans cette lutte.

Au prix de 400 morts, les bataillons s’illustrent dans de furieux corps à corps. Comme le 10 juin 1925, où le 6éme bataillon est sérieusement éprouvé. 4 officiers et 60 légionnaires tomberont sous les balles ennemies.

Lors d’une opération de nuit, pour libérer le poste de Médiouna, le chef du 2éme bataillon est tué près de Tezual :

Commandant DESLANDES Marcel Victor- tué le 18 juillet 1925, lors du repli des postes de Bab Hocéine et de l’Oued Hamrine.

   -Né à Meaux (77), le 17 juin 1884-                                                                                             

-Promotion 1910-1911 de l’école militaire d’infanterie de Saint-Maixent-

-Promotion du Maroc-Officier de la Légion d’Honneur-

-Croix de guerre avec 3 palmes et 3 étoiles d’argent-                

-Croix de guerre des T.O.E. avec 2 palmes-

-Croix de guerre Belge-

-Médaille de l’Yser-                                

-9 citations-

Affecté au 1er Etranger comme commandant du 2éme bataillon en garnison à Geryville-   Parti le 14 mai 1925 pour rejoindre les troupes du Maroc, a trouvé une mort glorieuse à la tête de ses 900 légionnaires.

Inscrit au monument aux morts de Puyloubier (13), et plaque commémorative du Prytanée militaire de La Flèche(72).

EXTRAITS du journal « Le progrès de Bel Abbés » du 12 janvier 1926 :

                  Les 2éme et 6éme bataillons du 1er Etranger, qui se sont couverts de gloire au Maroc, viennent de rentrer en Algérie.

Voici en quels termes le Commandant Supérieur des troupes au Maroc, félicite ces deux magnifiques  bataillons :

« Le général Commandant Supérieur des troupes du Maroc ne veut pas laisser partir ces deux superbes Unités sans leurs exprimer ses remerciements pour le concours qu’elles ont apporté à l’œuvre poursuivie pendant les mois écoulés sur le front rifain.

Sur la brèche sans répit, magnifiques à l’attaque, disciplinées et remarquablement entrainées, elles sont de celles sur lesquelles un chef sait pouvoir se reposer dans toutes les circonstances, même les plus critiques, et les troupes du Maroc garderont le souvenir de la mort héroïque du commandant DESLANDES, tombé à l’attaque à la tête de ses hommes.

Auprès des commandants DOREY et CAZAPAN, et de leurs magnifiques bataillons, le général Commandant Supérieur se fait l’interprète de la haute estime qu’ils se sont acquise parmi les troupes du Maroc, et leur exprime la fierté qu'il ne manquera pas d’avoir le jour où, de nouveau, ils se retrouveraient sous ses ordres. »

                  Nous sommes fiers de pareils éloges, surtout quand ils s’adressent à nos braves de la Légion. Bel Abbés peut à juste titre, s’en enorgueillir, car il est en effet le berceau de ce Régiment d’élite.

Disons au Colonel ROLLET, le sympathique commandant du 1er Etranger, la joie et la fierté qu’éprouvent les Bel Abbésiens de pareils hommages.

Nous lui adressons, en cette circonstance, ainsi qu’à ses vaillants soldats, nos sincères compliments.

Légionnaire au Maroc

Le Major (er) MIDY-FSALE-

En charge de la mémoire

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 304 invités et aucun membre en ligne