FSALE
Assemblée Générale de l'AALE 35

Assemblée Générale de l'AALE 35

C’est par une très belle journée ensoleillée et en présence du général Mariotti, représentant du grand Ouest pour la FSALE, que l’AALE 35 a tenu son assemblée générale comme tous…

Départ en retraite du père Yannick LALLEMAND

Départ en retraite du père Yannick LALLEMAND

Messe célébrée le mercredi 15 février 2018 par le père Yannick Lallemand à la chapelle du quartier Viénot à Aubagne qui part en retraite de prières au crépuscule de sa…

-->

Le combat de Camerone était terminé, il était 18 heures, le 30 avril 1863.

 

Le colonel Jeanningros vint à Camerone le 1er mai avec tous ses éléments disponibles. Jeanningros et ses soldats pénétrèrent dans l’acienda et contemplèrent un spectacle de champ de bataille. Des vestiges de toutes sortes étaient épars et dans le fossé bordant le chemin, les cadavres ensanglantés étaient entassés presque nus, les Mexicains ayant tout emporté.

 

On identifia les corps du capitaine Danjou, du sous-lieutenant Vilain, du sergent-major Tonnelle, puis de tous les autres morts.

 

Les légionnaires furent enterrés et on planta une simple croix.

 

Peu avant l’évacuation du Mexique, un premier monument fut élevé. En 1892, la France fit placer à l’endroit où avaient été enterrés les cadavres des légionnaires, une dalle entourées d’une grille. Enfin, seulement le 15 décembre 1965, un nouveau monument, plus digne de ce fait d’armes exceptionnel, a été inauguré solennellement en présence de délégations officielles des deux nations. Ce mémorial porte une seule inscription: “VIRTUTI MILITARI” à la gloire des vertus militaires.

 

Aujourd’hui, à la méconnaissance d’un grand nombre d’entre-nous, appelés ou non, à fréquenter le carré Légion de Puyloubier, bien peu savent que se trouve, au fond à droite, la première grille qui fut élevée à Camerone sur la tombe des légionnaires…

 

CM

 

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 1669 invités et aucun membre en ligne