FSALE
Saint Georges avec le 1er REC à Carpiagne

Saint Georges avec le 1er REC à Carpiagne

Quand se présente la célébration de Saint Georges pour les cavaliers, celle de Camerone n’est jamais bien loin ainsi que la Sainte Barbe des Sapeurs de Noël, les deux fêtes…

CAMERONE à VICHY: Amicales 03 - 63 et 42

CAMERONE à VICHY: Amicales 03 - 63 et 42

Nous avions le souci comme toute Amicale d’Anciens légionnaires, digne de ce nom, de commémorer Camerone, un des rendez-vous incontournables de l’année. Cette année, les trois Amicales de la région…

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

  J’ai en mémoire, une réelle émotion quand une émission de télévision présentait l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, l’édifice de solidarité légionnaire. Emotion, lorsque des pensionnaires sélectionnés et…

-->

Grande résistante avant de devenir une femme de lettres auréolée du prix Goncourt, Edmonde Charles-Roux s'est éteinte mercredi soir à l'âge de 95 ans. Journaliste à Elle et Vogue, cette forte personnalité était aussi l'épouse de Gaston Defferre.

Fille d'ambassadeur, infirmière, résistante, journaliste, auteure, présidente de l'Académie Goncourt, épouse d'un grand homme politique... Edmonde Charles-Roux a eu, en un siècle, de multiples vies. Cette grande dame de la littérature est morte mercredi soir à Marseille à l'âge de 95 ans, a-t-on appris jeudi. Elle laisse derrière elle l'image d'une femme forte qui a traversé des époques mouvementées sans jamais changer ses convictions humanistes.

Une femme dans la guerre

Edmonde Charles-Roux est, au cours de la Seconde Guerre mondiale, infirmière ambulancière volontaire, tout d'abord dans une unité de la Légion étrangère, le 11e régiment étranger d’infanterie. Elle est blessée à Verdun en portant secours à un légionnaire. Ensuite, elle entre en Résistance, toujours comme infirmière.

Après le débarquement de Provence, elle est rattachée ensuite à la 5e division blindée où elle exerce encore comme infirmière mais aussi comme assistante sociale divisionnaire. Elle a sous sa tutelle le 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC) et le Régiment de marche de la Légion étrangère (RMLE).

Décorée de la Croix de guerre, avec plusieurs citations, elle est faite chevalier de la Légion d'honneur en 1945 et reçoit la distinction de « vivandière d'honneur » du RMLE des mains du colonel Gaultier, chef de corps.

Edmonde Charles-Roux honore la Légion étrangère de son implication auprès des légionnaires les plus démunis durant plus de 60 ans et reçoit en 2007 la distinction et le grade de caporal d'honneur de la Légion étrangère.

En avril 2010, elle reçoit du président de la République Nicolas Sarkozy la décoration de Commandeur de la Légion d'honneur. Elle est élevée à la dignité de grand officier en juillet 2013.

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 320 invités et un membre en ligne