FSALE

 

Différentes possibilités se présentes pour parler du “Code d’Honneur du légionnaire”. Cette présentation originale mais réaliste change du discours habituel.

Il convient de dire, disait un historien renommé qui souhaitait écrire un livre sur la Légion étrangère “que le problème majeur qui se posent est l’immense diversité des sources qui, souvent, sont contradictoires…

Rien de surprenant, les hommes réagissent différemment selon les situations, leur tempérament et ce qu’ils attendaient de la Légion.

Plus difficile encore est le problème de l’interprétation des documents officiels critiques à l’égard de la Légion.”

 

Légionnaire, tu es un volontaire servant la France avec Honneur et Fidélité.”

 

L’idée fondamentales que, faute de saisir la raison pour laquelle des hommes s’engagent dans ce corps et faute de découvrir les ressorts psychologiques qui ont permis d’être initiés à des mystères et à un “esprit” bien particulier, faute de connaître le développement et les étapes d’une carrière de légionnaire, l’évocation de la litanie des actions héroïques que tissent les histoires de la Légion fait penser souvent à un roman noir où le mobile du crime ne serait jamais révélé.

Marginaux, laissés pour compte, réfugiés, individus regardés comme inaptes à toute vie sociale, comment de pareils hommes devinrent de si bons soldats et pourquoi éprouvèrent-ils le besoin d’aller s’ensevelir dans une troupe pour s’accomplir.

 

Chaque légionnaire est ton frère d’armes quelle que soit sa nationalité, sa race, sa religion. Tu lui manifestes toujours la solidarité étroite qui doit unir les membres d’une même famille.”

 

En fait, il n’y a pas de type de légionnaire; il n’y a que des cas particuliers dans le temps et dans l’espace avec cependant quelques caractéristiques communes qui permettent d’expliquer pourquoi dans le domaine de l’héroïsme le légionnaire va tout tenter et réussir.

 

Respectueux des traditions, attaché à tes chefs, la discipline et la camaraderie sont ta force, le courage et la loyauté tes vertus.”

 

 

Orgueil aidant, le légionnaire va chercher inconsciemment à calquer son comportement sur l’homme qu’il finit par croire être; il va tendre à égaler, à surpasser même les plus brillants de ses prédecesseurs sans cesse proposés à son exemple, à son admiration.

Orgueil qui entre dans la composition de son personnage qui accepte de s’engager totalement, d’exposer sa vie dans l’anonymat.

 

Fier de ton état de légionnaire, tu le montres dans ta tenue toujours élégante, ton comportement toujours digne mais modeste, ton casernement toujours net.”

 

“Marche et Crève” dit-on… et non plus “Marche ou crève”, le légionnaire avant tout, sait, aussi, être un homme généreux aimant les enfants et les animaux, ne rougissant pas de ses larmes fort d’un dévouement sans limite n’affichant que haine et mépris pour tout ce qui est sournois, pervers, lâche.

 

Sans doute ont-ils des raisons justifiées et le passé prouve que le futur peut s’envisager avec confiance.

 

Soldat d’élite, tu t’entraînes avec rigueur, tu entretiens ton arme comme ton bien le plus précieux, tu as le souci constant de ta forme physique.”

 

La Légion a toujours su évoluer en préservant son identité et en restant dans le peloton de tête en toutes circonstances. Il sera de même demain pour cette Légion qui transcende les hommes qui sont toujours prêts à remplir les missions que la France leur confie.

Garde-fou de l’esprit légionnaire, le code d’honneur du légionnaire est un élément constitutif de l’intégration de cette communauté imprégnée du “legio Patria Nostra”.

Le légionnaire est pour la reconnaissance ferme et sans compromis de ce qui est le fondement de la vie humaine, avec sa part de risque et d’aventure avec en sous-entendu, que la vie ne vaut peut-être pas d’être vécue, au risque de briser défitivement ce qui est déjà si fragile et d’ôter les dernières barrières protectrices de la civilisation.

 

La mission est sacrée, tu l’exécutes jusqu’au bout et si besoin, en opérations, au péril de ta vie.”

 

En fait, le légionnaire est le porte parole de tous ceux qui ont fait le pari de croire à une aventure, qui n’est devenue qu’acte de courage parce que tel est son devoir.

 

Au combat, tu agis sans passion et sans haine, tu respectes les ennemis vaincus, tu n’abandonnes jamais ni tes morts, ni tes blessés, ni tes armes.”

 

Son engagement n’est pas qu’un moment figé dans le passé, mais bien une capacité de s’extraire du moment présent. Le légionnaire, un homme d’aujourd’hui construit par son passé et résolument orienté vers un avenir malheureusement prometteur, compte tenu qu’un monde idéal serait celui où il n’y aurait plus d’anciens combattants, conséquence salutaire, pour l’homme, de savoir, intelligemment contrôler son instinct dévastateur incrusté dans ses gènes et de mettre en place enfin une paix durable…

 

Christian Morisot

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 110 invités et aucun membre en ligne

congre3.jpg