FSALE

Samedi dernier, comme tous les ans à pareille époque, Jean DENIS, président départemental de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère des Vosges avait convié ses adhérents à participer à l’Assemblée Générale annuelle de son association, au Clos des Ecureuils à Epinal, dans une salle spécialement aménagée.

 

Rendez-vous avait été donné Place Foch, devant le monument aux Morts, face à la préfecture des Vosges pour, en préambule, déposer une gerbe et commémorer « Camerone » fête légendaire de la Légion Etrangère qui s’illustra, le 30 Avril 1863 en ces lieux, lors de la guerre du Mexique.

 

Par reconnaissance, respect et amitié envers cette Arme d’élite, pour ce qu’elle représente quant au valeurs de discipline, de courage, d’abnégation et d’honneur pour le France et son drapeau, étaient présents le Colonel (er) Jean MAYER, responsable des Amicales de la Légion pour l’Est de la France, représentant le Général (er) Remi GAUSSERES, Michel HEINRICH député-maire d’Epinal, Jean-Pierre MOINAU, vice-président du Conseil Régional, Benoit JOURDAIN, vice-président du Conseil Départemental représentant le président François VANNSON, Mme BEGEL, conseillère départementale (tous trois fraichement élus) et Yann Brignon, directeur de l’ONACVG des Vosges (Office National des Anciens Combattants et victimes de guerre).

 

Devant les drapeaux alignés, les autorités, les personnes présentes et quelques badauds, la lecture du récit de « Camerone » a été lue par Alain Longoni. Une gerbe a ensuite été déposée par les autorités susnommées, tandis que le protocole et les sonneries réglementaires, en solo et au clairon étaient assurées par Georges EMILIEN. Pour terminer, la « Marseillaise » et l’hymne de la Légion « Le Boudin » étaient interprétés par notre ami Pierre CHOLEY, musicien bénévole.

 

L’assemblée Générale (AG) s’est ensuite poursuivie au Clos des Ecureuils où le Général Jean-Marie CHOTIN, président fédéral de la Légion Vosgienne attendait pour participer aux assises de travail.

 

Le mot d’accueil a été prononcé de sa voix grave, par Jean Denis qui a d’emblée demandé une minute de silence en souvenir des décédés en 2014 (le Colonel René BONNARD et Jean-Michel MULLER) , les 26 morts de l’Amicale depuis sa création en 2000 , de ceux des OPEX, d’Indochine et d’Algérie, sans oublier les Gendarmes et Policiers qui sont tombés dernièrement sur le sol français, en service et pour la Paix, victimes d’un terrorisme aveugle et fanatique.

 

Le rapport moral et d’activités a été développé par le secrétaire Alain LONGONI tandis que le rapport financier était explicité en détail par le trésorier Marcel Bossu. Quitus leur a été donné à l’unanimité sous les applaudissements de l’assistance.

 

 

La parole a ensuite été donnée au Colonel MAYER qui s’est souvenu d’avoir eu l’honneur de remettre à Jean Denis le drapeau de l’Amicale, lors de sa création. Il a alors su expliquer toute la rigueur exigée à la Légion Etrangère où, « quand on est copain un jour, on l’est pour toujours » et de raconter une anecdote durant son temps de commandement d’une compagnie comme Capitaine où il déchirait une demande permission si son nom avait été mal orthographié avec un « e » comme « MEYER » au lieu d’un « a » comme « MAYER ». Il faut avoir servi à Légion pour comprendre.

 

Il expliquait ensuite que d’après de récents découpages géographiques, les Vosges étaient revenues dans le giron du grand Est de la France, d’où sa visite pour reprendre contact avec une Amicale qui marche bien car bien dirigée.

 

En vrac, il a parlé des effectifs : 45000 hommes au moment de la guerre d’Indochine, 25000 lors de celle d’Algérie, 12000 en 1962 au moment de quitter Sidi-Bel-Abbès pour aujourd’hui être à 7300 dont 80% d’étrangers de toutes nationalités et confessions, véritable ciment de l’Arme, parlant tous des langues ou des dialectes différents et qu’il faut amener à parler le « français », seule langue admise à la Légion, avec la participation de légionnaires d’origine française qui servent d’éducateurs et d’instructeurs . Pas facile dira-t-il, mais on y arrive grâce à des méthodes pédagogiques qui ont fait leurs preuves.

 

Le Général CHOTIN, invité à prononcer quelques mots, a su dire, avec ses mots à lui, tout le respect qu’il avait pour la Légion qu’il a côtoyée en Indochine et en Algérie. « Ca me plait d’être avec eux » dira-t-il en conclusion avec un brin d’amour dans la voix.

 

Ensuite quelques diplômes d’honneur et de reconnaissance de la F.S.A.L.E (Fédération des Sociétés des Anciens de la Légion Etrangère) ont été remis à :

  • Jean DENIS, président –fondateur de l’Amicale vosgienne pour le formidable travail accompli.

  • Marcel BOSSU, pour son sérieux, son dévouement et son dynamisme.

  • Alain LONGONI, défini comme un travailleur de l’ombre très efficace.

  • Thierry BOCHATAY (sympathisant) touche-à-tout, en charge des relations publiques et des organisations diverses.

 

Avant de prendre le verre de l’amitié précédent un succulent repas pris en commune (30 convives), un film-documentaire sur les crèches de Noël à la Légion a été présenté. (document du Colonel du 2°R.E.P.).

Rendez-vous est alors pris pour la galette des rois qui aura lieu le 16 Janvier 2016 et la cérémonie de « Camerone » le 16 Avril 2016.

Georges EMILIEN.







Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 44 invités et aucun membre en ligne

congre19.jpg