FSALE

(Le lieutenant-colonel Lemmet, délégué régional et Ivan Baus, président de l'Amicale du Gers ont déposé une gerbe au monument aux morts de la place Salinis)

«Camerone, c'est l'idée de la mission qui doit être accomplie à tout prix, même au péril de sa vie», souligne le médecin général Christian Thomas.

Ce dimanche, avec ses amis de l'Amicale du Gers, cet ancien médecin chef de la Légion étrangère a célébré le 151e anniversaire de la bataille du 30 avril 1863, véritable marqueur de l'histoire des bérets verts. 62 légionnaires assiégés dans l'auberge de Camerone par toute une armée mexicaine (2 000 hommes) feront le «sacrifice ultime» pour protéger un convoi.

«Ce fait d'histoire garde toujours une actualité aujourd'hui. Il est même une des composantes de la Légion.

Le légionnaire vient pour une raison qui lui est propre mais en retour, on lui demande de respecter le serment de Camerone», souligne le général.

L'Amicale du Gers, relancée depuis 4 ans autour de son dynamique président Ivan Baus, n'est pas peu fière d'avoir ramené de la terre de Camerone jusqu'à Auch : elle a été dispersée l'an dernier au mémorial de la Légion étrangère, chemin du Seilhan.

C'est là que onze hommes du 4e régiment étranger de Castelnaudary ont constitué un piquet d'honneur hier matin, avant l'office religieux à la cathédrale puis, vers midi, la cérémonie officielle devant le monument aux morts de la place Salinis.

Source : LA DEPECHE DU MIDI

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 144 invités et aucun membre en ligne