FSALE
Major (er) Michel Nandron: Histoire d'un cénotaphe...

Major (er) Michel Nandron: Histoire d'un cénotaphe...

Très intéressant article adressé par le major (er) Michel NANDRON qui confirme l’adage: « La Légion n’abandonne pas les siens ». Il concerne un des caporaux de la 2° Compagnie du 2°…

"Ecrits vains..." Réflexions personnelles...message en l'air ?

"Ecrits vains..." Réflexions personnelles...message en l'air ?

  Souvenons-nous Lors de mes recherches chez les bouquinistes, j’ai trouvé un petit livret d’un auteur inconnu qui signe “un Français” et qui explique aux écoliers de 1919 l’histoire de…

Avant Congrès de la FSALE 2019 à Nîmes.

Avant Congrès de la FSALE 2019 à Nîmes.

Lors de l’Assemblée Générale de la Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère du 12 juin 2018, une information était donnée à l’ensemble des participants, indiquant l’endroit où se…

Assemblée Générale de la Fédération (FSALE).

Assemblée Générale de la Fédération (FSALE).

L’Assemblée Générale Ordinaire de la FSALE s’est déroulée le mardi 12 juin 2018 au fort de Nogent au sein du Groupement de Recrutement de la Légion Etrangère.

-->

C’est toujours une journée de grande émotion, lorsque nous nous réunissons autour de la famille de l’un des nôtres, au moment de son départ pour le dernier voyage, là ou  nous serons tous réunis un jour.

 

 Aujourd’hui, c’est notre compagnon le Sergent COURCIER Paul qui rejoignait nos anciens dans le caveau de l’amicale, décédé le 06 Janvier 2011.

 

COURCIER a eu une courte mais glorieuse jeux de guerre - char carrière à la Légion. Il est né à MOSTAGANEM (Algérie) le 8 Mai 1923.

 

Le 29/08/1939,  Il s’engage pour 5 ans à la Légion, alors âgé de  16 ans et demi,

 certainement motivé par le début de la 2ème guerre mondiale.

 

 Le 27 Avril 1943,  au cours d’une  action héroïque (Sergent. Chef de Groupe) il est gravement blessé.

Ci-dessous le texte abrégé paru dans le JO le 16/09/1945 :

 

« Dans la région BOU-ARADA (Tunisie) le 27 Avril 1943 a eté grièvement blessé au moment où, sous un tir d’arrêt de l’ennemi, qui a décimé son groupe, il tentait personnellement de mettre son fusil-mitrailleur en batterie.»

 

Il reçoit pour cet acte de bravoure la croix de guerre 1939-1945 avec palme et l’attribution de la Médaille Militaire à titre  exceptionnel.

 

Invalide à 90%, il quitte la Légion  au bout de 5 années de services.

En 1980, il est promu « Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur ».

 

Vous avez servi avec « Honneur et Fidélité !

Requiescat in Pace  Ubi Légio.

 

 

AALE de Puyloubier.

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 274 invités et aucun membre en ligne