FSALE

Avoir des idées, les mettre en pratique, n’est pas chose simple. Petit à petit, tels des bâtisseurs, il nous faut sans cesse apporter notre pierre à l’édifice et mettre en place une base solide prête à supporter un ensemble qui se voudrait cohérent.

Résultat d’un constat sans équivoque: nos amicales vieillissent, naufrage programmé  d'un temps qui passe trop vite, mais aussi révélation d'une incontournable réalité qui s’impose à nous et nous oblige, avec nos moyens, à faire face et à ne pas trop subir les assauts d'un adversaire implacable et incontournable...

Une ébauche de solution s’est présentée, ambitieuse, enthousiaste et inconsciente à la fois, (comment n’y avons nous pas penser avant ?); elle consistait à faire, tout simplement, remplacer les vieux par les jeunes. Rapidement la réalité des chiffres s’imposa à nous, il nous suffisait de jeter un regard sur les effectifs des légionnaires en Indochine qui étaient de 36 000, 22 000 en Algérie et moins de 7 000 aujourd’hui. Une écrasante révélation s’imposait, la survie des amicales ne pouvait  être assurée  par la seule arrivée d’une vague de jeunes gens volontaires.

De ce fait même, il nous semblait obligatoire d’attirer vers les amicales les nouveaux et “anciens légionnaires", c’est ainsi que sous l’impulsion directe de notre Président fédéral et dans la  ligne droite de ce qui  a toujours fait nos valeurs, nous nous sommes lancer, "coeurs vaillants", dans l'aventure d'un programme de recrutement qui prendrait forme sous plusieurs facettes. L’une d’elles, la plus importante, affichait l'organisation d'un séminaire qui regroupait autour du général Rémy Gausserès et de quelques représentants de la direction de la FSALE; le délégué et les représentants des amicales de la région PACA.

Une vraie réunion de travail  s'effectua du 1er au 3 octobre au CHALE à La Ciotat. Tous les acteurs étaient satisfaits de ces échanges fructueux et de la bonne ambiance affichée. Encouragés par ce succès incontestable, il était rapidement admis  de procéder à l’identique avec les restantes délégations de la FSALE.

Pour concrétiser le travail de ces 3 jours sur l'ardu problème de la pérennité des amicales: 3 groupes  “planchaient”, les résultats étaient restitués en fin de séance et feront l’objet d’un compte rendu sous forme de PV qui sera inséré dans le site de la FSALE.

La dernière journée était consacrée aux regroupements des travaux présentés au général Christophe de Saint Chamas, COMLE, qui apprécia à sa juste valeur cette heureuse  initiative d'autant qu'elle s’appuyait sur l’excellent support du BARLE, bureau dont la vocation  aux profits des jeunes légionnaires rendus à la vie civile nous est méconnue.  Nul doute, une révélation réconfortante quant aux résultats affichés.

Le défi est de taille, il nous impose rigueur et devoir, mais, nul doute, dans nos esprits, nous le relèverons à la manière de nos anciens: More Majorum.

Un très grand merci s’impose à l’adjudant-chef Alain Bert et à toute son équipe pour la qualité et le professionnalisme aimable qu’ils ont fait montre par un accueil remarquable d’efficacité, facteurs déterminants pour la réussite de ce "séminaire", malheureusement par manque de temps, les acteurs de ces journées ne pouvaient trop profiter d'un farniente chargeur de bien être en particulier ces parisiens qui ne savent plus, depuis des lustres, ce que journée ensoleillée veut dire...

Christian Morisot - Communication FSALE

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 127 invités et aucun membre en ligne