FSALE
Il y a 40 ans: la Légion étrangère saute sur Kolwezi

Il y a 40 ans: la Légion étrangère saute sur Kolwezi

  Le samedi 19 mai 2018, les anciens légionnaires ayant participé à l’opération « Bonite » se retrouvaient accompagnés de leurs proches pour commémorer les 40 ans de l’intervention de la Légion…

Histoire: 1939-1954: la Légion étrangère à Sidi Bel Abbès (3)

Histoire: 1939-1954: la Légion étrangère à Sidi Bel Abbès (3)

Histoire: 1939 à 1954: La Légion étrangère à Sidi Bel Abbès

-->

 

L’Amicale des Vétérans de la Légion étrangère au Portugal, dont on parle peu, a, cette année, sous l’égide de son Président et de son bureau, décidé d’inviter le Président fédéral à la cérémonie de commémoration du 154e anniversaire du combat de Camerone dans la région de Fátima, au nord de Lisbonne.  Ainsi, le Général Jean-Louis Franceschi, ancien COM.LE et vice-président de la FSALE, nous a honoré de sa présence.  C’est, nous semble-t-il, avec un plaisir non dissimulé que le général a retrouvé cette belle ville. Le lendemain 22 avril, après un court voyage il retrouvait les membres de l’amicale et leurs familles, ainsi que l’attaché de défense près l’Ambassade de France et le délégué du Souvenir Français, tous deux invités, dans les locaux de la mairie et nous livrait un intéressant aperçu du rôle de la FSALE et des amicales, tout comme il nous parlait de la Légion d’active et de son heureuse montée en puissance, avant d’assister à l’assemblée générale qui a reconduit le bureau pour une nouvelle année.

 

C’est ensuite, devant la Mairie de São Mamede, où s’élève un monument aux morts de la Première Guerre Mondiale - dans laquelle des milliers de Portugais ont perdu la vie - et des guerres coloniales plus récentes, qu’a eu lieu la commémoration de Camerone. Après la remise de deux Croix du combattant et une Médaille de Reconnaissance de la Nation, le lt-colonel (er) Marquet a fait le récit du combat   à la fin duquel une gerbe a été déposée au pied du monument,                           pendant que l’assistance observait une minute de silence.

L’ensemble de la cérémonie a été accompagnée par le Maire de la commune et suivie par de nombreux autres spectateurs, en présence de journalistes régionaux et d’une chaîne de télévision nationale.

Un apéritif a été offert dans les jardins d’un pittoresque village aux maisons de pierre entièrement restaurées, avant le repas qui était servi dans une autre commune. C’est dire que les Légionnaires ne sont pas passés inaperçus ! En plus des chants traditionnels qui ont animé le déjeuner, un ancien légionnaire doué pour le jeu de la guitare accompagnait un accordéoniste qui nous a chanté des airs du folklore portugais.

La journée se terminait au Monastère de Sainte Marie de la Victoire, à Batalha, haut lieu de l’histoire du Portugal, où le directeur et un officier supérieur de la Ligue des combattants, que nous remercions,  nous ont permis d’assister à la relève de la garde de la tombe du soldat inconnu et au général, accompagné du Président Rafael de Matos Mauricio, de déposer une gerbe de fleurs sur la tombe, en la présence bienveillante du Christ des Tranchées, offert par la France aux combattants portugais de 14-18.

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 173 invités et aucun membre en ligne