FSALE
Major (er) Michel Nandron: Histoire d'un cénotaphe...

Major (er) Michel Nandron: Histoire d'un cénotaphe...

Très intéressant article adressé par le major (er) Michel NANDRON qui confirme l’adage: « La Légion n’abandonne pas les siens ». Il concerne un des caporaux de la 2° Compagnie du 2°…

"Ecrits vains..." Réflexions personnelles...message en l'air ?

"Ecrits vains..." Réflexions personnelles...message en l'air ?

  Souvenons-nous Lors de mes recherches chez les bouquinistes, j’ai trouvé un petit livret d’un auteur inconnu qui signe “un Français” et qui explique aux écoliers de 1919 l’histoire de…

Avant Congrès de la FSALE 2019 à Nîmes.

Avant Congrès de la FSALE 2019 à Nîmes.

Lors de l’Assemblée Générale de la Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère du 12 juin 2018, une information était donnée à l’ensemble des participants, indiquant l’endroit où se…

Assemblée Générale de la Fédération (FSALE).

Assemblée Générale de la Fédération (FSALE).

L’Assemblée Générale Ordinaire de la FSALE s’est déroulée le mardi 12 juin 2018 au fort de Nogent au sein du Groupement de Recrutement de la Légion Etrangère.

-->

“En Chine, la fête de Qing Ming est le jour désigné pour le nettoyage des tombes”.

C’est le dimanche 9 avril 2017 à 11h45 au cimetière chinois de Nolette à Noyelles sur Mer que se déroulait une cérémonie à la mémoire des chinois qui ont participé à la Grande Guerre.

L’historique s’impose:

Au cours de la Grande Guerre, la France et la Grande Bretagne pour pallier une pénurie de main d’oeuvre signèrent un accord par lequel ils purent recruter en Chine des travailleurs chinois. Ainsi, environ 145 000 travailleurs don’t 80% provenaient du Shandong. Une fois arrivés en France, ces travailleurs ont été répartis à travers toute le pays. Ils furent affectés dans des usines d’armement ou assignés à l’arrière au déminage et au transport de matériel militaire.

A la fin de la guerre, ils furent chargés de nettoyer les champs de bataille et d’assumer les tâches les plus lourdes. Officiellement, ce sont 3 000 travailleurs qui seraient décédés au cours de la guerre et plus de 20 000 qui auraient disparu morts et ensevelis sur le front. Actuellement, au Nord de la France, il y a 17 cimetières où sont enterrées les dépouilles des travailleurs chinois; le plus emblématique est le cimetière de la ville côtière de Noyelles où reposent 849 travailleurs.”

                              Dépôt de gerbe effectué par monsieur Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense et madame Lu Qing Jiang, consulat de l'ambassade de Chine en France.                                           

L’Amicale des Anciens Légionnaires d’Origine Chinoise en France (AALOCF) était représenté par de nombreux membres et leur président Fabrice Chen.

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 465 invités et aucun membre en ligne